Tania Mouraud
2012 Fantômes, Galerie Michel Journiac, Paris

Images saccadées, brutalité, les vidéos NEEIIN et Fantômes et le vidéogramme IASI sont marqués par une abstraction de la vitesse nous conduisant à être témoin d'une violence incarnée à chaque instant et dans chaque parcelle des œuvres de l'artiste.




L'ensemble de l'oeuvre de Tania Mouraud, tourne autour de la mort, la composition sonore se présente comme un accélérateur de l'angoisse et ajoute à la sensation de n'avoir aucune échappatoire. Face à des images en perpétuel glissement, le spectateur a tendance à vouloir se rattacher au sonore, la réponse n'y est pas, aucune narration n'est amorcée, c'est le hasard qui règne. Libre au public d'accepter ou non ce regard.

Share |