Tania Mouraud
2006... Diary


Dairy, 2006 ...
Carton pour une tapisserie, Mobilier National et Manufactures Nationales

www.mobiliernational.fr

chaîne de coton
trame en laine et lin en 3 brins
312 couleurs dont 118 nouvelles nommées Tania Mouraud
dimensions : 342cm x 336cm

Responsable d'atelier : Odille Gelle
Licières : Christine Plaignaud et Elodie Mussuto.
Teinturier : Francis Trivier

achèvement prévu vers 2019

L’origine de ce projet est mon journal vidéo que je réalise depuis 2006, en filmant avec mon téléphone portable les évènements minuscules de ma vie quotidienne, créant ainsi un inventaire proche de Perec et de Boris Vian. Cette technique (low-fi) a la particularité de pixelliser l’image et se rapproche ainsi des techniques de la tapisserie.
80 vidéogrammes extraits de 28 vidéos (Ballads) réalisées en 2006 forment un inventaire globalisé d’images sur des lieux différents où mon travail artistique m’a propulsé: Paris, la Province, l’Inde, la Californie.
Il y a des bâtiments vus de l’intérieur: Notre Dame, la Sorbonne, les beaux-arts, des galeries d’art contemporain, le Grand Palais, la Cité de la Musique, des ateliers textiles, des musées, le métro parisien, la Gare du Nord, la banlieue parisienne, mon atelier etc...
Il y a aussi des manifestations en France et en Inde, des enfants qui courent, des musiciens, un bateau-mouche, des vitrines, des sans-abri, une vieille dame, des fins de marchés, la fanfare, le tableau de l’ophtalmologue, des vues du train, le TGV en première classe, des vernissages d’expositions, le barbecue sur un chantier, les tags, la cabine de l’avion, les chevaux de bois, la coupe du monde à la Bastille, la nuit en Inde et une fontaine à Paris.
Tous ces vidéogrammes sont à l’intérieur d’une grille noire. Ce dispositif correspond aux «mandalas» que j’ai réalisés dans les années 70 ainsi qu’à la grille moderniste. Elle est là pour scander la vision, donner une apparence de stabilité dans le glissement de l’œil sur la surface.

Work In Progress Work In Progress Work In Progress
Share |